Biodiversité

Les flux rss du siteImprimer la page

Le Sommet de la terre à Rio de Janeiro en juin 1992 a déclenché une prise de conscience mondiale de l'extinction accélérée des espèces et de l’impact des activités humaines sur la nature. Une Convention sur la diversité biologique a été adoptée lors de ce Sommet et a été ratifiée par la France en 1994. Depuis, on constate une intégration croissante des enjeux liés à la biodiversité dans les politiques publiques européennes et les politiques françaises.

Un cadre réglementaire européen

Deux directives européennes visent la protection de la biodiversité : directives Oiseaux (1979) et Habitats (1992). Elles établissent les bases réglementaires du réseau européen Natura 2000 de sites naturels terrestres et marins qui identifient la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales et de leurs habitats.

Deux plans d’actions successifs ont été mis en place pour enrayer la perte de la biodiversité et des services écosystémiques. Le 1er objectif de 2001 visait à stopper la perte de la biodiversité à l’horizon 2010. Il n’a pas été atteint et a été reconduit à l’horizon 2020.

La Politique agricole commune (PAC) a intégré des dispositifs de préservation à la biodiversité :

  • Conditionnalité
  • Paiement vert du premier pilier
  • Mesures agro-environnementales (MAEC) du second pilier.

Au niveau national

  • Déclinaison de nos engagements internationaux et communautaires : c’est le cas du réseau Natura 2000, qui comprend 1758 sites naturels en France.

  • Initiatives françaises, apparues principalement lors :

    • du Grenelle de l’Environnement de 2007 à 2012 : Stratégie de Création d’Aires Protégées ou le dispositif Trames Vertes et Bleues
    • des Conférences environnementales, dont celle de 2012 où a été annoncée la réalisation d’une loi-cadre sur la biodiversité et la création d’une Agence Française de la Biodiversité.

La Stratégie Nationale pour la Biodiversité

Pour mettre en cohérence l’ensemble des politiques relatives à la biodiversité, il existe depuis 2004 une Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB). Cette dernière concrétise l’engagement français au titre de la Convention sur la diversité biologique. Reconduite pour la période 2011-2020, la nouvelle stratégie vise à produire un engagement plus important des divers acteurs, à toutes les échelles territoriales, en métropole et en outre-mer, en vue d’atteindre les objectifs adoptés.

En mars 2015, les Chambres d'agriculture France (APCA), aux côtés d'autres organisations professionnelles agricoles, a adhéré à la Stratégie Nationale pour la Biodiversité, affirmant ainsi son engagement dans la préservation, la restauration et la valorisation de la biodiversité, pour mieux répondre à l'équilibre et au respect entre productions, nature et développement durable des territoires.

A télécharger

La biodiversité, un enjeu pour l'agriculture

Biodiversité : la nouvelle stratégie nationale 2011-2020 (extrait revue Chambres d'agriculture n°1005 - juillet-août 2011)

Maîtriser les notions de zones humides et de milieux humides en lien avec l’activité agricole

Télécharger le guide "Maîtriser les notions de zones humides et de milieux humides en lien avec l’activité agricole" (PDF - 91 pages)

Chiffres clés

  • + de 7 350 variétés cultivées en France
  • 38 % des sites Natura 2000 en France métropolitaine sont des terres agricoles et 39 % sont des forêts
  • 11,81 % des territoires agricoles  couverts par des surfaces de haies, alignements d'arbres, bosquets, forêts, maquis, guarrigues, friches et landes en métropole