Vous êtes ici : Accueil > Publications > Toutes les publications > Une quête de souveraineté alimentaire : opportunités et entraves

Une quête de souveraineté alimentaire : opportunités et entraves

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

A lire dans notre Analyses & Perspectives de février 2021 sur la souveraineté alimentaire : quelles opportunités et entraves.

Depuis son apparition et sa propagation, la crise sanitaire continue de nourrir des débats sur l’autonomie de la France dans un certain nombre de domaines jugés clés. La pénurie de masques et de médicaments au début du premier confinement de 2020, a constitué le point de départ d’une prise de conscience de la dépendance du pays envers des fournisseurs étrangers, qui fut suivie d’une seconde davantage centrée sur l’alimentation. En a découlé chez certains acteurs économiques comme à l’échelle de l’Etat, le projet de définir une politique dont la finalité serait de recouvrer une autonomie alimentaire, projet surplombé par l’idée de souveraineté.

N’y aurait-il pas quelque chose d’incongru à évoquer et à vouloir restaurer la souveraineté alimentaire d’une nation dans un contexte de mondialisation des économies ? Car à remonter le temps, disons une quinzaine d’années, on s’aperçoit que l’évocation de la souveraineté alimentaire, du patriotisme économique plus généralement, suscitait l’ironie voire la moquerie de la part des plus ardents partisans de la mondialisation, autrement dit de la doctrine du libre-échange. 

Au sommaire de cette analyse sur la souveraineté alimentaire :

  • Soudain une épidémie et une prise de conscience
  • Produire soi-même ou importer ?
  • De quelques obstacles à la souveraineté et à l’autonomie alimentaires

Dépendance de la France par rapport à l'offre et à la demande mondiales par secteur


Part des importations dans les ressources

Consultez l'intégralité de notre Analyses & Perspectives sur la souveraineté alimentaire

A lire aussiEn savoir plus

Publications