Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Accompagner les agriculteurs dans toutes les dimensions de leur activité d’élevage

Accompagner les agriculteurs dans toutes les dimensions de leur activité d’élevage

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Dans chaque département, les Chambres d’agriculture renforcent et rénovent leur offre au service des éleveurs, en lien avec les stratégies des filières et les différentes instances publiques ou privées.

Nos constats

Depuis maintenant plusieurs années, les éleveurs font face à des défis techniques et stratégiques toujours plus complexes : variations importantes des prix de vente des produits et des prix d’achats des aliments, menaces sanitaires, baisse de la consommation d'aliments carnés, attentes sociétales (bien-être animal, impact écologique…), changement climatique (sécheresses, inondations plus fréquentes)…

 

En parallèle, de nouvelles solutions robotiques et numériques se développent, les attentes sociétales amènent les éleveurs à modifier profondément leurs pratiques et à remettre en question les modèles existants. Face à ces nouveaux défis, la prise de recul et les conseils externes sont d’importantes sources de résilience ! Les besoins d’accompagnement sont immenses, très divers et de plus en plus complexes.

Le plan d’actions des Chambres d’agriculture :

#1 Rénover l’accompagnement des agriculteurs en matière d’élevage 


Le nouveau projet stratégique des Chambres d’agriculture est l’occasion de faire le point sur les besoins en conseil dans chaque département et d’adapter l’offre en conséquence. Du conseil global au conseil d’optimisation technique spécifique en passant par la formation, les besoins départementaux qui se recoupent permettent de mutualiser les bonnes pratiques dans un socle commun de prestations.
Les Chambres d’agriculture développent de nouveaux formats pour mieux s’adapter aux besoins et aux disponibilités des éleveurs : webinaires, mooc, correspondance... C’est également en améliorant l’articulation entre les formations et le conseil, que les Chambres progressent sur l’accompagnement des éleveurs dans leurs transitions vers des systèmes plus durables et résilients et la diversification de leurs activités.

#2 Assurer une représentation efficace auprès des instances publiques et privées

Dans chaque région et au niveau national, les Chambres d’agriculture renforcent leurs relations avec les différents acteurs du secteur de l’élevage, afin de peser sur les décisions structurantes de développement. En capitalisant sur les compétences techniques spécifiques du réseau, elles mettent en avant des conseillers et des formateurs experts qui valorisent les actions de l’ensemble du réseau.
Ainsi, au sein des CROPSAV, Commissions Agricoles des Conseils Régionaux, au niveau régional et du CNOPSAV, des conseils d’administration de BDPorc, OVINFOS, SPIE, au niveau national, les Chambres assurent la représentation de l’ensemble du monde agricole via leurs élus et leurs conseillers.

#3 Participer au renforcement des filières et favoriser la certification des élevages

Dans chaque région, chaque territoire, les Chambres d'agriculture deviennent les premiers partenaires des organisations de producteurs dans la mise en œuvre des plans de filières en assurant des missions d'animation des collectifs d'éleveurs.
Elles accompagnent les éleveurs dans les démarches de création de filières et de certification pour les faire bénéficier de valeur ajoutée sur les produits alimentaires et complémentaires (produits transformés, méthanisation, photovoltaïque, paillage bois…).

Les moyens :

Pour répondre à cet objectif les Chambres d'agriculture s’appuient sur les apports, compétences et données technico-économiques de l'ensemble du réseau.
Les Chambres d’agriculture, ce sont aujourd’hui :

  • 45 des 48 établissements de l’élevage (EdE) qui assurent, partout en France, la mise en œuvre de l'identification et de la traçabilité des bovins, ovins, caprins, porcins ; premier élément de la sécurité sanitaire des produits alimentaires issus des animaux.
  • Plus de 1 000 conseillers intervenant auprès des éleveurs pour les accompagner au quotidien, individuellement ou en groupe, sur des questions règlementaires, techniques et stratégiques.
  • 200 ingénieurs qui collectent des données techniques et économiques dans plus de 1 000 fermes, afin de mieux connaître la situation, les évolutions et les innovations des exploitations d’élevage, au niveau régional et national, en partenariat avec l’Institut de l’Elevage.
  • Des membres fondateurs d’un réseau de fermes expérimentales professionnelles des activités bovins lait et viande (F@rm XP).


Demain, 

  • Les Chambres d’Agriculture se voient confier la gestion de la base nationale recensant tous les opérateurs impliqués dans le secteur de l’élevage. Elles sont au cœur des innovations visant à faciliter l’utilisation des données numériques de chaque éleveur au service du pilotage de son activité, en lien avec les outils du réseau comme MesParcelles.
  • En mutualisant les offres de service proposées dans chaque région, elles s'engagent à « Réaliser, d’ici à 2025, au moins 70 000 accompagnements d’éleveurs par des prestations visant l’amélioration économique de leur système de production » 

Les accompagnements, pour les 2/3 en individuel et pour un tiers en groupe, concerneront : 

  • Pour 35% la conduite de l’élevage (reproduction, alimentation…),
  • Pour 13% les bâtiments,
  • Pour 10% une approche globale de l’exploitation,
  • D’autres thématiques (système fourrager, santé et bien-être animal, équipements, bio, organisation du travail…) avec une montée en puissance du conseil bas carbone.