Groupement d'intérêt scientifique

Les flux rss du siteImprimer la page

Des lieux de concertation et de coordination pour la R&D agricole

Depuis 2007, l’INRA a impulsé la création de plusieurs Groupements d’intérêt scientifique (GIS) nationaux visant à associer les compétences des différents organismes de recherche-développement, auxquels le réseau des Chambres d’agriculture participe activement.

  • Définition des thèmes prioritaires, moyens à mobiliser, projets à élaborer en réponse aux différents appels
  • Proposition de formations à différents publics (conseillers, chercheurs, expérimentateurs, enseignants)
  • Organisation de séminaires de réflexion (gestion des risques, production intégrée…)


Ils contribuent largement aux avancées scientifiques et aux innovations, non seulement en diffusant des travaux, mais en encourageant la recherche de résultats concrets et opérationnels nécessaires pour relever les défis auxquels sont confrontés les agriculteurs aujourd’hui.

Les Chambres d’agriculture sont fortement mobilisées dans les différents groupes de travail et les projets de ces GIS. Leur implication favorise des contacts directs avec les producteurs garantissant la cohérence entre les questions traitées dans le cadre du GIS et les préoccupations du terrain.

Le GIS relance Agronomique : un GIS transversal

Le GIS Relance Agronomique se positionne de façon transversale aux différents GIS "filière". C'est un lieu d’orientation des actions de recherche, de formation, de développement et d'expérimentation en agronomie.


Ce GIS interagit avec plusieurs dispositifs multipartenaires. Ses activités reposent sur un diagnostic des actions conduites notamment par les membres du GIS et les dispositifs multipartenaires comme les UMT, RMT et les GIS dédiés aux filières.

L’objectif est de :

  • favoriser les synergies entre partenaires
  • identifier les manques
  • mettre en place de nouveaux programmes de manière coordonnée

Les GIS "filières"

Les GIS filières poursuivent les mêmes objectifs que le GIS Relance agronomique : le développement de systèmes de production à haute performance économique, environnementale et sociale.

Il s'agit de coopératives de montage de projets de recherche ou de recherche et développement multi-partenaires. Les programmes peuvent être financés dans le cadre de réponse aux appels à projets ou directement par les GIS eux-mêmes. Ils sont mis en place pour une durée de 10 ans.

En tant que membre fondateur associé de ces GIS filières, Chambres d’agriculture France (APCA) participe aux réunions stratégiques et aux instances techniques, et met à disposition des collaborateurs de Chambres d’agriculture, pour participer aux différents groupes de travail.

Les Chambres sont aussi fortement impliquées dans les projets qui émanent de ces GIS et permettent une remontée efficace des préoccupations et des besoins du terrain, tout en apportant une expertise technique et un relais essentiel dans la diffusion des résultats expérimentaux et des innovations auprès des agriculteurs.


Depuis 2007, 5 GIS ont été mis en place :

Les GIS thématiques

En complément, sans y participer directement, Chambres d’agriculture France (APCA) suit les travaux de 3 GIS thématiques d'envergure nationale :

  • Sol qui entretient également des liens actifs avec le RMT Sols et territoires
  • Agenae dédié à la génétique animale et qui est en relation avec le GIS Elevages demain
  • Biotechnologies vertes dédié à la génétique végétale

Ils l'ont dit...

"Les GIS ont un bel avenir car le renouvellement des systèmes et des pratiques agricoles exige plus que jamais la collaboration de tous les acteurs. Ils se doivent d’être de véritables coopératives de programmation, montage et réalisation de projets, ceux-ci devant explicitement se fixer pour objectif la mise au point et l’adoption d’innovations au service d’une agriculture à la fois compétitive et écologique."

Hervé Guyomard, président du GIS RA et Directeur Scientifique Agriculture à l’INRA