Vous êtes ici : Accueil > Publications > Toutes les publications

La publication en détail

Les flux rss du siteImprimer la page

Lettre économique du mois de mars 2017 : "Incohérences ou contradictions américaines ?"

Cette lettre économique aborde les thèmes suivants : la politique commerciale américaine, la difficile situation alimentaire de l'Afrique de l'Est, le déclin de l'image des agriculteurs dans la société française, l'exportation du boeuf français

Incohérences ou contradictions américaines ?

La politique commerciale de Donald Trump entend réexaminer, pour ne pas dire rompre, les engagements américains dans les Traités commerciaux. Quelles pourraient en être les conséquences sur l’appareil exportateur américain de produits agricoles et alimentaires ? Les incohérences entre le discours et les attentes des agriculteurs sont déjà à l’oeuvre.

Incertitudes sur le cours du tourteau de soja

L’Afrique de l’Est prise en étau entre la sécheresse et les conflits géopolitiques

Alors que les marchés mondiaux peinent encore à absorber l’excédent de denrées céréalières pour la troisième année consécutive, une grande partie des pays africains connaissent une nouvelle flambée du prix des céréales sur leurs marchés locaux. Plus particulièrement, l’Afrique de l’Est subit la conjonction d’une sécheresse catastrophique pour l’état des cultures et des fourrages, mais aussi d’un contexte géopolitique très instable dans certaines régions.

Dégradation de l’image des agriculteurs dans la société française

Longtemps, les agriculteurs français ont bénéficié d’une image positive de la part de leurs concitoyens. On assiste à un retournement de cette tendance depuis quelques années : sans être devenue négative, l’opinion des Français vis-à-vis de l’agriculture se dégrade.

 

Le boeuf français va enfin retrouver le chemin de l’exportation

Deux excellentes nouvelles pour l’exportation du boeuf français. La Chine vient d’annoncer la levée partielle de l’embargo qui frappait la viande bovine française depuis 2001 à la suite de la maladie de la vache folle. Cette décision tant attendue par la filière bovine française s’appliquera à la viande désossée des bovins âgés de moins de 30 mois. Et mi-janvier 2017, ce sont les Etats-Unis qui ont
décidé de rouvrir leur porte aux importations de boeuf français après près de vingt ans d’interdiction.