Vous êtes ici : Accueil > Publications > Toutes les publications

La publication en détail

Les flux rss du siteImprimer la page

Lettre économique de juin 2017 - BREXIT : avenir radieux ou catastrophe pour le Royaume-Uni ?

Cette lettre économique aborde les thèmes suivants : le Brexit, des tensions chez les agriculteurs nord-américains, des difficultés des agriculteurs et de l'urbanisation qui dévore 30 000 hectares de foncier agricole en 2016.

BREXIT : avenir radieux ou catastrophe pour le Royaume-Uni ?

Il y a un an, les électeurs britanniques se prononçaient en faveur d’une sortie de l’Union européenne. Le Royaume-Uni devrait donc ne plus appartenir à l’UE au printemps 2019. C’est le 29 mars dernier que l’Article 50 du Traité de Lisbonne a été activé, afin d’organiser les négociations sur les modalités de cette séparation. La décision de quitter l’UE expose désormais l’économie britannique à des incertitudes radicales, celle concernant ses échanges extérieurs de produits agricoles et alimentaires étant l’une des plus préoccupantes.

L’inflation au Royaume-Uni

Trump et l’ALENA : les agriculteurs nord-américains sous tensions

Après le retrait annoncé des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat, succédant à celui sur l’accord de partenariat transpacifique (TTP), c’est désormais au tour de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) d’être remis en cause par le président Donald Trump. Cet accord, entré en vigueur il y a près de 25 ans, a depuis profondément structuré les échanges commerciaux et les économies des trois pays concernés que sont les Etats-Unis, le Canada et le Mexique. Les représentants des instances agricoles de chaque pays sont en ordre de bataille pour défendre leurs intérêts et les bénéfices qu’a pu engendrer cet accord.

Agriculteurs en difficulté (Agridiff) : une détection trop tardive ?

Les critères d’éligibilité du dispositif Agridiff sont-ils trop sélectifs ? Identifient-ils trop tard les exploitations en difficulté ? Nous n’aurons pas la prétention de répondre à cette question dans ce texte mais une brève analyse de la situation financière des exploitations laitières du RICA à moyen terme (2006-2015) invite à examiner cette question.

En 2016, l’urbanisation dévore 30 000 hectares de foncier agricole

La FNSAFER a récemment présenté l’essentiel de l'évolution des marchés fonciers ruraux en 2016.