Groupements de développement forestier

Les flux rss du siteImprimer la page

La filière forestière française fait face à 2 problématiques

  • L'accès à la matière du bois : les forestiers se regroupent en ASL (Association syndicale libre) et ASA (Association syndicale autorisée) pour la construction, la gestion et l'entretien des dessertes forestières
  • La commercialisation du bois : un nouvel outil le "Groupement d'intérêt économique et environnemental forestier" a fait son apparition avec la Loi d'avenir

3 manières de se regrouper en forêt en fonction de l'enjeu

ASA et ASL : 2 types de structures, 1 objectif

  • ASL : nécessité du consentement de chacun pour y adhérer
  • ASA : les propriétaires peuvent être contraints d'y participer (y compris financièrement).

Ces associations ont pour objet :

  • L'élaboration d'un plan simple de gestion au nom de tous les propriétaires
  • La réalisation de tout ou partie de la gestion forestière et des équipements
  • La mise en marché des produits forestiers
  • Gérer en commun le massif sans une atteinte trop forte du droit de propriété
  • Tracer des chemins forestiers

GIEE forestiers

La Loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt a créé le Groupement d'intérêt économique et environnemental forestier (GIEEF) afin de faciliter la gestion concertée de la petite et moyenne
propriété forestière privée et de massifier l’offre de bois.

Le GIEEF, sorte d'aboutissement de la structuration en ASA, vise à dynamiser la gestion de la forêt  à travers la structuration collective de la gestion durable.

Selon le ministère, ce type de regroupement permettra de massifier l'offre de bois et contribuera naturellement à une meilleure mobilisation du bois et au développement de l’emploi local dans l’ensemble de la filière. Le décret fixant les modalités de reconnaissance de ces groupements est à paraître.

Accompagnement et expérimentation

Les CETEF (Centre d'études techniques et d'expérimentations forestières) rassemblent, quant à eux, de petits groupes de propriétaires forestiers souhaitant expérimenter, réaliser des études de cas, tester l'adaptation d'outils sylvicoles aux conditions locales.

Le rôle principal des Groupements de développement forestier (GDF) est axé sur l'apprentissage, la diffusion de savoir-faire et l'animation territoriale. Le CEDEF est un groupement mixte, à mi-chemin entre CETEF et GDF. Au total, dans la forêt privée française, on recense 146 groupes d'accompagnement forestier.

Un tiers est animé par des Chambres d'agriculture, le reste par des CRPF ou d'autres acteurs de la forêt privée.


Chiffres clés

  • 100 ASA créés dans le département du JURA, par l'ADEFOR (association entre CRPF et Chambre d'agriculture)
  • 17 000 ha de massifs sont gérés par les ASA
  • 15 à 30 propriétaires forestiers se rassemblent dans les CETEF
  • 146 groupes d'accompagnement forestier recensés dans la forêt française